L'écologie dans le Douaisis, avec et pour vous !Nicolas Froidure

Profession de foi

Élections législatives des 12 et 19 juin 2022, 17ème circonscription du Nord

Par la présente profession de foi, je fais acte de candidature pour les désignations aux élections législatives en tant qu’adhérent pour le mouvement EÉLV.

Je précise que, pour moi, l’ancrage local est une condition majeure pour une représentativité légitime à l’Assemblée Nationale et qu’à ce titre je candidate uniquement pour la 17ème circonscription du Nord où je réside.

Une candidature face à l’urgence climatique 🔗

Je suis adhérent d’Europe écologie depuis un peu plus de 3 ans. J’ai cependant eu l’occasion de participer aux élections européennes pour EÉLV, municipales (via une union large) en tant que simple militant puis pour les départementales pour un binôme EÉLV-PS en co-direction de campagne.

J’ai été secrétaire du groupe local du Douaisis, fonction à laquelle j’ai renoncé en prévision de mon souhait d’entrer en campagne en tant que candidat. J’ai d’ores et déjà pu nouer de nombreux liens lors de ces différentes campagnes et fonctions.

J’ai conscience du caractère atypique de mon profil : en effet, je ne suis pas issu d’études politiques, ni même de l’enseignement supérieur, je ne suis pas un militant de longue date.

Je pense pourtant que je peux représenter EÉLV pour plusieurs raisons :

  • j’ai une certaine aisance pour la prise de parole en public tout en ayant un fort intérêt pour de nombreux sujets et une bonne capacité à apprendre sur le tas,

  • je porte une double expérience de ruralité et d’urbanité, à l’image de la circonscription que je souhaite représenter, qui me permettra de m’adresser avec empathie à la majorité de ses habitant·es,

  • je souhaite la fin de l’invisibilisation : toutes les séquences électorales de notre circonscription sont trustées par le PS, suite aux processus d’union que nous avons choisi, et parfois subi, j’estime que ça suffit. L’union doit être équilibrée au gré des échéances électorales, sinon, cela aboutit à l’invisibilisation de notre mouvement,

  • non-cumul des mandats : à ce jour, je suis libre de tout mandat, prêt à m’engager à fond au service de nos concitoyen·nes.

Porter la voix de l’écologie 🔗

Toutes mes actions locales ont eu pour but de développer une force écologiste large dans le Douaisis. Ceci a permis de développer le nombre d’adhérent·es, mais je pense que rien ne vaut une campagne électorale pour cela.

Ma candidature est donc, surtout, un moyen de porter la voix de l’écologie.

Je veux porter une parole écologiste radicale, mais équilibrée dans les thèmes qu’elle aborde : écologie, social, agriculture, énergie, transports, biodiversité, condition animale...

Je peux cependant apporter une expertise spécifique dans le domaine du numérique, en effet, développeur de métier, j’ai une profonde connaissance de ses impacts et implications, ce qui manque, je trouve, au sein de l’Assemblée Nationale. Je suis notamment engagé dans la communauté open-source à travers de nombreux projets que j’ai créé ou auxquels j’ai prêté main forte.

Enfin, même si la victoire n’est pas assurée, je candidate pour gagner, car je suis convaincu que la loi est le principal vecteur du changement que l’engagement politique peut impulser.

Qu’une majorité écologiste se dégage où qu’il faille porter la contradiction, c’est avec force et courage que je porterai l’écologie si nous devions remporter cette élection.

Des graines déjà semées 🔗

Dans l’optique de cette candidature, j’ai pu, ces derniers mois, traverser une large partie du Douaisis en vélo (34 communes traversées, 12 étapes et 326km). Je continue, en 2022, cette démarche grâce à la gratuité des transports en bus et tram.

J’ai également pu nouer des liens sincères avec les autres forces politiques locales de gauche. Je pense qu’une partie de ces dernières pourraient faire campagne avec moi et avec le cœur en cas d’accord politique en notre faveur.

Je suis bien-sûr déjà en campagne pour Yannick Jadot, je compte mettre toute mon énergie dans l’impulsion d’une bonne dynamique sur le plan local.

Enfin, parce que j’estime que le corpus idéologique d’un·e candidat·e aux législatives doit être clair et largement documenté, j’ai récemment créé un site Internet (https://nicolasfroidure.fr) afin d’exposer mes idées et de permettre à mes concitoyen·nes de voter, pour mon cas au moins, en toute connaissance de cause.

Au plaisir de servir l’écologie !

Publié le 2/14/2022, 8:53:00 AM.

Commenter cet article :
Facebook - Twitter - S'abonner

Retour