L'écologie dans le Douaisis, avec et pour vous !Nicolas Froidure

Le temps passe, les luttes restent

J’adresse tous mes vœux de bonheur, de réussite, de chance et surtout de bonne santé à toutes et tous : les personnes qui m’entourent, celles qui se battent pour plus de Justice, pour l’avenir de nos enfants (et qui sont souvent les mêmes), celles qui tentent juste de vivre en paix et toutes les autres qui y aspirent souvent.

Avec un peu de retard, certes, mais je souhaitais prendre le temps d’accompagner ces vœux de quelques lignes pour revenir sur cette année, mais aussi parler de ce qui nous attend toutes et tous !

Rétrospective 2021 🔗

En 2021, il s’est passé tant de choses que ce sera difficile de faire un résumé exhaustif. Je vais cependant retenir quelques belles aventures.

Les belles campagnes que nous avons portées pour les élections régionales et départementales. J’ai été heureux de co-diriger la campagne de Katia Bittner, Frédéric Chéreau, Auriane Ait Lasri et Jean-Luc Dellacherie avec Virginie Malolepszy. Il s’en est fallu de peu pour que le Douaisis fasse un pas de plus vers l’écologie !

Mes débuts dans l’enseignement grâce aux cours que j’ai pu donner dans le domaine du GreenIT. Un excellent moyen d’allier conviction, transmission et compétences informatiques.

Ce sera aussi l’année de mon Tour du Douaisis en vélo. C’était enthousiasmant d’aller à la rencontre des habitant·es du Douaisis et quelque chose me dit que pour 2022, il y aura une suite à cela 😉. Un grand merci à celles et ceux qui m’ont accueilli lors d’une de mes étapes (Hugues Dewalle, Gisèle Blondelle, Jean-Luc Dellacherie, Coralie Cornille, Jean Marie Gotrand...), à celles et ceux qui m’ont indiqué de beaux endroits à visiter (Rudy Dillies, Cyril Cambray, Perrine Silvert...).

Illustrations avec des photos du Tour du Douaisis

Merci à toutes celles et ceux m’ont aidé à donner du sens à cette année et merci à Stéphanie Stiernon et mes 3 enfants (Liza, Emma et Thomas) qui l’ont emplie de joie !

Perspectives 2022 🔗

Bien entendu, 2022 sera l’année de l’élection présidentielle, une incroyable opportunité de faire entrer la France dans une véritable transition écologique. Il ne s’agit plus, aujourd’hui, uniquement, de faire rebasculer la France à Gauche (d’autant que ce n’est pas gagné, j’en ai parlé dans ce billet dédié).

C’est d’un véritable changement de paradigme dont nous avons besoin. Ce changement, c’est bien sûr, autour de l’écologie qu’il doit s’articuler car le social sans écologie, c’est une hypothèque sur les générations futures et cela, maintenant que nous le savons, que c’est documenté, nous ne pouvons plus l’accepter.

Yannick Jadot a fait l’exercice d’un hypothétique bilan 2027. Cela nous donne un avant goût de ce que pourrait être le futur de la France ; une France qui se prend en main et dessine un destin collectif désirable et envié des autres nations. Des nations qui pourraient, comme cela a déjà été le cas dans l’Histoire, nous emboîter le pas sur le chemin de l’émancipation des peuples et du progrès de l’Humanité.

Bien-sûr, je serais de ce combat. L’enjeu est fort. D’autant que les adversaires de l’écologie et, plus généralement, de la démocratie et de l’égalité entre toutes et tous, n’ont jamais été aussi décomplexés et mis au devant de la scène médiatique.

2022 sera également le temps des législatives et, sur ce terrain aussi, dans le Douaisis, il y aura nécessité de faire bouger les lignes. Je me prépare à y prendre part avec autant de force que pour les dernières échéances locales.

Que la configuration soit favorable pour la constitution d’une majorité ou qu’il faille porter la contradiction au sein du parlement, le Douaisis a besoin d’être représenté avec cœur et convictions ; loin des calculs politiques et de la bienséance de façade.

Mon tour du Douaisis ne prend pas fin avec cette année, il est prolongé mais d’une façon différente. Maintenant que j’ai sillonné le Douaisis à vélo, je compte bien profiter de la gratuité des transports en commun pour le sillonner en bus (ou en "trus", sobriquet qui est donné à notre tramway et qui illustre bien l’échec des politiques unanimistes qui ont régit le Douaisis jusqu’à présent).

Cette gratuité, nous l’avons demandée avec force à l’agglomération, qui nous rétorquait au travers de Christian Poiret, son président, il y a peu encore que la gratuité des transports dans le Douaisis, c’était compliqué. Nous avons pris le relais de nos camarades communistes, dont Alain Bruneel avait été le porte voix.

Pour paraphraser Stéphanie Stiernon au conseil d’agglomération, en réponse à la réplique de Freddy Kaczmarek "Alain Bruneel en rêvait, Christian Poiret et Claude Hego l’ont fait", un simple, humble, mais néanmoins fort : "L’assemblée l’a fait !".

Photographies de l’affichage promotionnel pour la gratuité des transports du Douaisis

On se donne donc rendez-vous en terre connue sur les lignes du SMTD ! Et pour celles et ceux qui voudraient passer un bon moment en ma compagnie sur l’un de mes trajets, j’offre le ticket 😉.

Encore bonne année 2022 à toutes et tous !

Publié le 1/2/2022, 2:33:00 PM.

Commenter cet article :
Facebook - Twitter - S'abonner

Retour