L'écologie dans le Douaisis, avec et pour vous !Nicolas Froidure

Élections départementales 2021

Dans ce billet, je vous livre, simplement, le contenu de ma profession de foi pour les élections départementales 2021.


Note explicative

Cette profession de foi a été proposée pour accompagner ma candidature pour participer aux départementales sous la bannière exclusive d'Europe Écologie - Les Verts dans le canton de Douai.

J'avais plaidé en ce sens lors de notre AG de désignation avec insuccès. Notre groupe local ayant retenu l'option de l'union avec le Parti Socialiste, Génération·s et le Parti Communiste.

J'ai cependant été désigné afin de prendre part à la campagne pour le binôme d'union Katia Bittner et Frédéric Chéreau du "Nord en Commun" en tant que co-directeur de campagne.

Malheureusement, cette union n'a pas suffit, Christian Poiret et Caroline Sanchez ayant remporté le canton avec 51.38% des voix.


Profession de foi Nicolas Froidure 🔗

Candidature pour le canton de Douai

Comme j'ai pu l'exprimer lors de notre dernière réunion, je suis pour une candidature autonome de notre groupe local aux prochaines élections départementales. Nous n'avons pas présenté de liste autonome aux municipales, je le regrette, mais la constitution d'une liste solide n'est pas une mince affaire comme l'explosion de la liste Ensemble Faisons Douai l'a démontré.

De bonnes raisons pour partir seul·es 🔗

Aujourd'hui, nous sommes largement en capacité de présenter des candidat·es pour les départementales, nous devons nous saisir de cette opportunité pour :

  • mettre en avant de nouveaux membres de notre groupe et ainsi renforcer notre visibilité sur la scène politique du Douaisis,

  • obtenir une visibilité accrue pour le programme départemental des vert·es dans le Douaisis et démontrer notre capacité à faire campagne seul·es,

  • agréger plus de sympathisant·es et d'adhérent·es (quand le COVID réduit notre marge de manœuvre) grâce à une campagne sous la bannière exclusive des vert·es et creuser le sillon de l'autonomie : pour les législatives et pourquoi pas les prochaines municipales,

  • avoir un retour direct sur l'évolution de notre socle électoral et notre capacité à le mobiliser dans les urnes à l'échelon local (d'autant qu'en région une union est très probable).

Pas d’union sous condition d’invisibilisation 🔗

Je comprends les craintes émises par les élu·es municipaux samedi dernier, mais nous avons toujours été clair·es avec nos partenaires, une union à Douai n'a jamais impliqué une union à toutes les élections dans le Douaisis, d'ailleurs cette situation s'est déjà présentée par le passé sans que cela ne provoque une implosion de la majorité. Je sais nos partenaires suffisamment intelligent·es et respectueu·ses·x de notre sensibilité pour différencier l'assertivité de la défiance.

J'ai également entendu l'argument selon lequel il faudrait s'unir pour faire gagner la gauche, à cela je réponds :

  • l'écologie n'est pas la gauche, nous avons des sensibilités communes, mais moi, ce que je veux, c'est faire gagner l'écologie,

  • la configuration qui se dessine en cas d'union, n'est pas la stratégie gagnante, face à Christian Poiret, il faut rassembler autour de l'écologie et l'idée de faire de la politique autrement,

  • enfin, l'élection étant à deux tours, rien n'empêche un retrait au second tour au profit du binôme en tête dans une logique de saine compétition entre nos diverses formations politiques, c'est aussi le moyen de mobiliser le plus largement les électeurs de la gauche et des écologistes.

Des écologistes pour porter l’écologie 🔗

Enfin, la compétence départementale est idéale pour nous permettre de démontrer que l'écologie réponds aux thématiques sociales, aux enjeux d'aménagement du territoire, de développement des mobilités, d'enseignement et d'emploi durable et solidaire. Que l'écologie propose des réponses originales à des problèmes systémiques récurrents que ni la gauche et encore moins la droite n'ont su adresser à ce jour. C'est le moyen d'esquisser une autre voie, celle de la transition écologique de notre département.

Pour toutes ces raisons, et pour porter le choix de l'autonomie au vote des militant·es de notre groupe local, j'ai l'honneur de me proposer à vos suffrages pour faire campagne dans le canton de Douai afin de porter les couleurs de l'écologie dans le Douaisis pour les départementales.

J'encourage vivement également celleux qui hésiteraient encore à se porter candidat·es, bien-sûr, nous ne sommes pas des professionnels de la politique, bien-sûr, nous ferons des erreurs, mais comme le soulignait Nelson Mandela : “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends”. J'ajouterai : “dans tous les cas, je participe à la lutte !” Soyons fièr·es de lutter ensemble pour mettre nos valeurs en avant !

Publié le 11/1/2020, 9:00:00 AM.

Commenter cet article :
Facebook - Twitter - S'abonner

Retour