L'écologie dans le Douaisis, avec et pour vous !Nicolas Froidure

Éducation et numérique

🤖 Des ordinateurs ou microcontrôleurs du type RaspberryPi / Arduino dans les écoles ? Je dis mille fois oui ! J’en parlais déjà en juillet et je suis toujours de cet avis.

📳 Les téléphones et tablettes ne sont pas des outils faits pour créer, mais consommer le numérique.

🤔 Le hic, c’est que les tablettes sont dans les programmes scolaires des parcours du primaire, pas les RaspberryPi, ni les Arduinos. La municipalité investi dans les tablettes par obligation, on ne peut donc les substituer par autre chose, même si c’est tentant... en tout cas, pas à budget constant.

🤓 En attendant que les programmes de l’éducation nationale évoluent, on peut quand même agir pour former des générations de geeks à Douai, mais ce sera plus compliqué que de juste remplacer des tablettes par des micro-ordinateurs... en plus de l’achat de matériel, qui devra s’ajouter aux incompressibles tablettes, il faut créer le contenu pédagogique, former les équipes... bref, des choses qui prennent du temps et coûtent de l’argent.

⚖️ Enfin, le numérique est une chose, mais tout le monde n’est pas fait pour ça. Il ne faut pas oublier que la pensée computationnelle et l’intelligence logico-mathématique sont une catégorie de compétence, il y en a bien d’autres et tout le monde n’a pas besoin de développer des compétences pointues dans le domaine. La formation à l’usage suffit la plupart du temps.

🔓 Ce qu’il faut faire, à mon sens, c’est détecter les talents dès le plus jeune âge et lever les freins potentiels à la découverte de ce champs porteur en terme d’emploi. Pour cela, je pense qu’il faut :

  • un événement lié au numérique qui draine un maximum d’enfants (idéalement, proposé à tous les élèves d’une même section dans toutes les écoles de Douai), un événement de ce type a déjà été mis en oeuvre, mais sur la base du volontariat pendant les vacances scolaires,

  • un cadre, pour permettre aux enfants d’aller plus loin quand ils ont accroché lors de l’événement : l’accueil de loisirs peut être un bon moyen d’apporter ce plus sans empiéter sur le programme scolaire,

  • des parcours permettant de monter en compétence graduellement selon les niveaux et des ponts offrant la possibilité d’aller plus loin soi-même en autodidacte.

‼️ Enfin, il ne faut pas oublier que le problème majeur de notre ville n’est pas la formation (IMT Lille Douai en est la preuve la plus éclatante), mais le fait que nos talents nous quittent pour rejoindre la métropole qui leur offre un cadre plus propice en terme d’emploi et de loisirs. Il faut donc penser développement économique et différemment (la logistique n’a pas amené tant d’emplois et encore moins d’emplois de nature à retenir nos talents).

👍 Pour cela Douai Au Cœur a des propositions dans sa besace, à ce qu’il paraît 😉

📰 Sources :

Publié le 2/26/2020, 6:00:00 PM.

Commenter cet article :
Facebook - Twitter - S'abonner

Retour